Thierry Breton, Président-Directeur Général d’Atos

Thierry Breton est Président-Directeur Général d’Atos, société internationale de services informatiques et de technologies numériques présente dans 72 pays, avec un chiffre d’affaires annuel de près de 12 milliards d’euros en 2016 et 100.000 collaborateurs. Atos fournit à ses clients du monde entier des services transactionnels de haute technologie, des solutions de conseil, d’intégration de systèmes et de gestion des données. Thierry Breton est le Président de la Communauté scientifique d’Atos qui réunit régulièrement les 100 meilleurs scientifiques du groupe. Atos est également le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques jusqu’en 2024, responsable de l’ensemble de la technologie informatique des Jeux qui permet de transmettre les résultats des compétitions en moins d’une seconde au monde entier.

Nommé Président-Directeur Général d’Atos en novembre 2008, Thierry Breton a conduit la transformation du groupe pour améliorer sa performance opérationnelle et donner un nouveau souffle à l’innovation, source de valeur ajoutée pour ses clients, grandes entreprises multinationales et importantes organisations du Secteur Public. Il a mené à bien l’acquisition de Siemens IT Solutions & Services en juillet 2011, donnant naissance à un nouveau champion mondial des services informatiques, puis celle notamment de Bull et de Xerox ITO en 2014 et 2015. La valorisation nette de l’entreprise a été multipliée par plus de 10. Le groupe Atos est entré au CAC40 le 20 mars dernier.

Au cours de sa carrière, Thierry Breton a occupé de nombreuses fonctions de direction dans le monde économique, politique et académique. Avant de rejoindre Atos, il était Professeur à la Harvard Business School, titulaire du cours : « Leadership and corporate accountability« . Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de la France de 2005 à 2007, son action se concentra sur la réduction de la dette publique et sur l’investissement dans de nouveaux territoires de croissance comme les actifs immatériels. Il a été le Président-Directeur Général de France Télécom de 2002 à 2005, période durant laquelle il a réorienté l’entreprise sur la convergence fixe-mobile-internet et augmenté significativement le nombre de brevets déposés par l’entreprise. Durant cette période, le chiffre d’affaires de France Telecom a sensiblement augmenté (+14%) de même que ses efforts de R&D tandis que la dette a décru de 70 milliards à 32 milliards d’euros.

Auparavant, il a été Président-Directeur Général de Thomson– tout en occupant les fonctions de Directeur de la recherche de l’entreprise- de 1997 à 2002. Entré chez Bull en 1993 comme directeur de la stratégie pour repositionner les activités du groupe, il en est devenu Directeur Général et Vice-Président du Conseil d’Administration jusqu’en 1997. Thierry Breton a débuté sa carrière comme  entrepreneur à New York en créant «Forma Systems», société spécialisée en ingénierie informatique.

Thierry Breton a reçu de nombreuses distinctions durant sa carrière. En 2004, il a reçu le titre de European Business Leader of the Year et a été élu deux fois « stratège de l’année », en 2000 et 2011, par le journal « Les Echos ». En janvier 2010, la « Harvard Business review » publia une liste des « 100 CEOs les plus performants » : Thierry Breton fut l’un des rares Européens à figurer dans ce classement. Il a été élevé, en 2012, à la dignité de Grand Officier dans l’Ordre national du mérite et est Commandeur de la Légion d’honneur depuis décembre 2015. Il a été élu Industriel de l’Année en novembre 2016 par le magazine « Usine Nouvelle ».

Il est l’auteur de nombreux livres sur les technologies de l’information et l’économie.

Administrateur du Conseil d’administration de Carrefour, de Sonatel (Dakar), membre du Conseil consultatif international de  Bank of America Merill Lynch aux Etats-Unis et du Conseil d’administration de SATS à Singapour, Thierry Breton est diplômé de l’Ecole supérieure d’électricité (Supelec) et de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale). Il a été élu Président de l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT) en mars 2015 et membre de l’Académie nationale des technologies en décembre 2015.