Les Millennials font leur entrée dans le monde à l’heure où la créativité, l’agilité et la rapidité d’adaptation sont les maîtres mots en entreprise. Ces notions ne sont évidemment pas nouvelles. Dès 1994, dans le rapport que je publiais sur le télétravail en France et ses perspectives de développement, je décrivais notre évolution inéluctable vers une nouvelle forme d’organisation plus flexible, où le travail à distance notamment deviendrait une réalité du quotidien.

Les nouvelles technologies et l’évolution des moyens de communication ont très largement participé à offrir aux employés plus d’autonomie et une meilleure maîtrise du temps de travail. Aujourd’hui, la flexibilité est plus que jamais nécessaire ; pour les entreprises qui n’ont de cesse d’innover et de créer, mais aussi pour les Millennials, qui aspirent à plus de mobilité et de responsabilité tout en préservant un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle.

Il faut prendre le temps de comprendre les aspirations profondes de ces « digital natives » pour construire ensemble l’avenir et les accompagner au mieux dans leur intégration et leur collaboration avec les générations précédentes qui constituent encore aujourd’hui le cœur de nos forces vives. 

 

Une passion quasi instinctive pour les technologies

 

Au-delà d’avoir eu entre les mains dès le plus jeune âge un ordinateur, une tablette ou un smartphone, c’est bien la passion de la technologie qui caractérise cette génération. Dans les actes du quotidien (trouver un moyen de transport, commander un repas…), les interactions sociales (qui n’a pas « snappé » ou « instagrammé » des épisodes de son été ?) ou se lancer dans un projet bénévole ou humanitaire (à travers des plateformes de crowdfunding), la technologie est aujourd’hui au centre de tout.

Chez Atos, nous accompagnons la passion de nos jeunes ingénieurs au sein de nos centres de recherche et laboratoires dédiés à l’Intelligence Artificielle, la cybersécurité ou encore l’informatique quantique, domaine de pointe dans lequel nous formons les doctorants et chercheurs qui façonneront le monde de demain. 

Le groupe que je dirige recrute en 2018 près de 10 000 jeunes ingénieurs dans le monde entier, à travers un partenariat privilégié avec 125 des meilleures universités mondiales dans notre secteur.

Car c’est bien dès l’enseignement supérieur qu’il est aujourd’hui nécessaire d’identifier et de recruter les meilleurs talents. A ce titre, Atos invite les étudiants à participer à des challenges internationaux comme l’Atos IT Challenge, ou des hackathons comme dernièrement en Malaisie et en Inde. Enfin sera bientôt lancé un « Coding Game », un domaine où excelle cette génération qui a souvent appris à coder sur les bancs du lycée.

 

L’importance d’une formation et d’un accompagnement sur mesure

 

Le secteur du numérique est en proie à des changements rapides, évoluant au gré des innovations technologiques. Il est de la responsabilité des grands acteurs du digital de préparer au mieux la jeune génération au monde du travail pour les prochaines décennies.

En s’impliquant pleinement dans le débat et la vie universitaire, les experts d’Atos offrent aux ingénieurs en devenir une vision de l’évolution de notre secteur, constamment enrichie avec les réalités pratiques, technologiques et humaines du moment. Nous échangeons tout particulièrement avec le centre digital d’HEC sur l’Industrie 4.0, l’Ecole Polytechnique, HEC et l’Université Ahmedabad en Inde sur le management interculturel, avec l’Ecole Normale Supérieure de Paris-Saclay et les Universités technologiques de Munich et Pasau en Allemagne sur la recherche en Intelligence Artificielle pour l’industrie.

Après l’embauche, il est vital de prendre en compte les aspirations des jeunes diplômés et d’assurer leur bonne intégration. L’accompagnement doit ensuite se poursuivre avec des plans de carrières adaptés qui veillent notamment à satisfaire leur désir de mobilité et d’évolution rapide.

Début septembre 2018, Atos a ainsi lancé un programme, unique et innovant, à destination des jeunes diplômés : le « Graduate Discovery Journey ». Il s’agit d’un accompagnement personnalisé sur trois ans, comprenant une expérience de 18 mois minimum à l’étranger. Les jeunes bénéficient également de formations adaptées, portant à la fois sur des compétences techniques et digitales, mais aussi sur des « soft skills » telles que l’intelligence émotionnelle. D’ici 2019, ce sont 2 000 jeunes diplômés qui seront invités à suivre ce programme particulièrement attractif qui donnera à ces jeunes ingénieurs toutes les clés pour s’épanouir et entreprendre.  

 

Une soif d’entreprendre au sein et en dehors de l’entreprise

 

L’entrepreunariat, enfin, est probablement la valeur la plus communément partagée par les « digital natives ». Au-delà des compétences techniques, la jeune génération insuffle l’esprit d’entreprendre et l’envie constante de chercher des solutions aux problèmes du quotidien comme aux grands défis de notre planète.

Il faut par conséquent impérativement veiller à ce que cette envie d’entreprendre puisse s’exprimer au sein des entreprises avec le soutien du management, et être en mesure d’offrir à cette génération la flexibilité au travail qui leur permette de concilier vie privée et vie professionnelle.

Si nous avons été l’une des premières entreprises en France à proposer le télétravail à très grande échelle à nos employés, il nous faut désormais aller plus loin. Avec l’avènement de la « Gig Economy », et notamment l’explosion des grandes plateformes, les métiers traditionnels commencent à être bouleversés et nécessitent une adaptation.

Pour nous, cela signifie être capable de mettre en place un véritable échange de compétences : en offrant des missions spécialisées, stimulantes, bien rémunérées et une grande autonomie à nos jeunes partenaires, nous bénéficions, en échange, de compétences, d’expérience et d’un savoir-faire spécifiques. Le tout avec un regard unique sur les nouveaux besoins exprimés par la société.

Grâce à la mise en place prochainement d’une plateforme de mise en relation d’expertise digitale (« Digital Expertise Platform») accueillant des centaines de Millennials, Atos créera, avec la plus grande fluidité, des services répondant aux attentes actuelles des clients. Ce modèle ouvre de nouvelles perspectives d’échanges avec un écosystème de partenaires plus large intégrant les grandes et plus petites entreprises, les free-lances et les autoentrepreneurs.

Avec les Millennials, nous sommes investis d’une même mission : construire ensemble le monde que nous souhaitons pour demain. Nous évoluerons dans un environnement de technologies, faisant émerger chaque jour des compétences nouvelles au sein d’une génération motivée et en quête permanente de sens.

C’est une génération passionnante et passionnée dont le potentiel est immense.

 

***

Tribune parue dans le numéro spécial « Patrons » de la revue Investir