La société de services informatiques dirigée par Thierry Breton prend sa place dans le CAC 40. Tour de table du comité de direction générale.

Atos prend aujourd’hui la place de Klépierre dans le CAC 40, accroissant du même coup son exposition auprès des investisseurs étrangers. Avec une valeur boursière de 11,62 milliards d’euros, la société de services informatiques, portée par la vague du Big Data et de la cybersécurité, s’inscrit comme la 38e capitalisation.

A la barre, un ancien ministre de l’Economie, Thierry Breton (Supélec), entouré de quelques fidèles que l’on retrouve tant dans la composition de l’instance resserrée de direction générale qu’au comité exécutif.